théâtre et Handicap

un-grain-de-folie1-1.jpg

Théâtre pour tous!

Vraiment pour tous.

Expérimenté dans l'intervention auprès de public en situation de handicap,

Je désire continuer cette approche et ne pas la considérer comme une approche différente.

Handicap mental, handicap physique, accident de la vie, tout le monde peut faire du théâtre, tout le monde peut intégrer une troupe, quelle qu'elle soit.

intégrer une personne en situation de handicap, c'est facile.

 Photo grain folie 2013 2

 

 

 

 

 

Du fauteuil à la scène de théâtre

22/05/2013

Un petit groupe de personnes handicapées s'est mobilisé pour créer une troupe de théâtre des comédiens en fauteuil roulant et des personnes valides jouent ensemble sur scène.

Assise dans son fauteuil électrique, Élodie Pincemin avance jusqu'à une table et se met à réciter son texte : « J'en ai marre d'être toute seule ! Aide-Moi ! ». Un autre personnage joué par Amélie Barth marche alors vers elle et l'aide à rédiger une annonce pour un site de rencontres.


«Ce n'est pas une pièce sur le handicap, nous ne voulions pas en parler », explique Élodie Pincemin. « C'est déjà assez lourd à porter au quotidien. Sur scène, on essaye d'oublier le fauteuil », précise Lucie Colombel, elle aussi en fauteuil roulant.

Bien sûr, dans ce spectacle, il est question de la différence. Mais il est surtout sujet du besoin d'amour ressenti par tous. « On parle du mariage pour tous, de la PMA, de l'adoption, du divorce…», détaille Didier Barth, le metteur en scène. « La quête de l'amour, c'est une question qui travaille tout le monde, les personnes handicapées aussi. »

Une vraie bouffée d’oxygène

Côté scène, ce n'est pas une première pour les trois femmes en fauteuil qui sont à l'origine du projet. « Nous faisions déjà du théâtre entre nous dans notre foyer spécialisé », raconte Élodie Pincemin. « C'est Sandrine Simon qui a donné l'impulsion. Nous avions envie d'en faire avec des personnes valides, pour changer, pour entrer dans leur monde et rencontrer de nouvelles têtes ».

Bien sûr, le handicap pose certaines difficultés techniques. Pour la mise en scène, il a fallu prendre en compte le fait que certains comédiens sont en fauteuil. « Dans ce cas-là, le personnage ne peut pas se lever et claquer la porte », explique Didier Barth. En raison des problèmes de vision ou d'élocution de certains des comédiens, il a également été nécessaire de revoir le texte : des phrases courtes rédigées en gros caractères.

Au-delà de ces contraintes techniques, ces rencontres apportent une vraie bouffée d'oxygène : « Ça change de voir des personnes qui n'ont pas de fauteuil. On se sent maintenant plus à l'aise avec les valides », conclut Élodie Pincemin.
Nicolas Rouhaud

 c'est la démarche folle de trois personnes atteintes d'un handicap moteur désirant faire du théâtre comme tout le monde », explique le metteur en scène, Didier Barth. Entourés de personnes valides, les amoureux de théâtre en fauteuil veulent jouer des pièces qui ne parlent pas de handicap et qui ne s'intègrent pas dans des actions dites spécialisées.

« Cette troupe est une troupe de théâtre amateur comme les autres, à la différence près qu'elle répète en journée. » L'an passé, acteurs handicapés et valident ont vécu cette expérience enrichissante : « Nous aimerions pouvoir intégrer de nouvelles personnes. » Tout le monde est bienvenu pour participer à ce projet original, « à condition d'y apporter sa bonne humeur ».